Mal de dos au bureau

Une femme souffrant des maux de dos au bureau

Depuis des décennies, les troubles musculosquelettiques, et plus particulièrement les maux de dos, sont la principale cause d’absentéisme pour motif de maladie dans les entreprises, représentant ainsi jusqu’à un quart des journées de travail perdues. 

Le mal de dos est un problème courant que la plupart des gens connaissent à un moment ou à un autre de leur vie, bien qu’à des degrés divers. Les douleurs légères occasionnelles permettent généralement un rétablissement complet, mais la plupart des personnes qui souffrent d’un mal en bas du dos limitant leur activité ont des douleurs récurrentes.

La principale cause des lombalgies chroniques revient au fait de rester assis pendant de longue durée. Cette posture statique adoptée lorsqu’une personne est assise sur une chaise de bureau ou en augmente le stress et la contraction des muscles du dos, des épaules, des bras et des jambes, et en particulier, qui peut ajouter u

ne grande quantité de pression sur les muscles du dos et les disques vertébraux.

Après une durée considérable de tenue assis sur une chaise de bureau, la tendance naturelle de la plupart des gens est de s’affaler ou de s’allonger sur la chaise, et cette posture entraîne éventuellement une surtension des ligaments de la colonne vertébrale et une tension sur les disques et les structures environnantes de la colonne. Au fil du temps, une mauvaise posture assise peut endommager les structures vertébrales et accentue le mal de dos lombaire.

Les répercussions du mal de dos sur le bien-être au travail : 

Un homme souffrant des maux de dos au travail

Le mal de dos est la principale cause de manque de productivité au travail.

Douleur grand dorsal, lombalgie aiguë et la douleur vertèbre dorsale peuvent entraîner bien plus que quelques jours d’absence au travail. Il s’agit de la principale cause d’inefficacité des collaborateurs dans leur travail. Les demandes de congés liées aux maux de dos représentent un facteur de coût important pour les employeurs – le coût moyen d’une demande de congé à long terme pour des maux de dos est de 35 000 dollars par demande active, par an.

Les maux de dos réduisent la productivité au travail.

Si l’absentéisme chronique (jours de travail manqués) est généralement plus visible, cependant, le présentéisme, peut-être plus dommageable pour la productivité. Le présentéisme signifie que les employés viennent au travail alors qu’ils ne se sentent pas bien, et sont distraits par les symptômes de leurs maux et par leur malaise au travail

Dans une enquête sur les causes les plus importantes de présentéisme sur le lieu de travail, les maux de dos chroniques sont arrivés en tête, contribuant à une perte de 16,7 minutes par jour de travail en raison de la douleur. Cela représente une perte de travail de 1,21 million de dollars pour l’entreprise en question.

La douleur entrave la bonne prise de décision 

Les enquêtes précédemment menées suggèrent que la douleur dorsale rend plus difficile l’adaptation à des environnements changeants. Il est donc plus difficile de prendre des décisions rapidement ou de procéder de manière proactive.

La douleur diminue la motivation 

Dans une étude de Stanford, les souris souffrant d’une lombalgie aiguë étaient moins enclines à travailler pour obtenir une récompense que les souris qui ne souffraient pas. La douleur continue peut rendre de plus en plus difficile le fait de se sentir positif ou optimiste quant à l’avenir, ce qui rend plus difficile le fait de travailler pour obtenir quelque chose.

La douleur peut conduire à une chirurgie invasive et inefficace.

Dans une étude portant sur le suivi de patients ayant subi une fusion vertébrale, 87 % d’entre eux souffraient encore deux ans après l’opération, et 15 % ont dû subir une nouvelle intervention. La chirurgie représente également un pourcentage important des dépenses de santé liées au mal de dos.

Les personnes souffrant de douleurs dorment moins 

Insomnie a cause du ma de dos

Les personnes qui souffrent d’une lombalgie chronique ont un déficit de sommeil moyen de 42 minutes. La perte de sommeil affaiblit le système immunitaire et permet d’attraper plus facilement un rhume, une grippe ou d’autres virus. Plus de deux fois plus de personnes souffrant de douleurs dorsales déclarent que les problèmes de sommeil interfèrent avec leur travail, par rapport aux personnes non exposées à la douleur.

La douleur chronique est liée à la dépression

La dépression majeure est quatre fois plus fréquente chez les personnes souffrant de douleurs chroniques au dos. Le mal de dos chronique peut amener les personnes qui en souffrent à rester plus souvent à la maison, ce qui limite leur activité physique et leur vie sociale. La douleur à long terme peut également conduire les personnes à se sentir désespérées par leur état ou impuissantes face à leur douleur.

Les maux de dos affectent les relations interpersonnelles 

Une personne qui a mal au bas du dos n’entretient pas forcément de bonnes relations avec ses collègues au travail. Préoccupée par ses douleurs, elle n’est pas d’humeur pour échanger et nouer de solides relations. Les recherches montrent que les maux de dos ont le plus grand impact sur la qualité de vie lorsqu’ils affectent négativement les relations sociales.

La lombalgie chronique a un impact négatif sur la qualité de vie globale

Des études montrent que la lombalgie aiguë peut rendre plus difficile le sommeil, l’exercice, les relations et la concentration au travail. En d’autres termes, la douleur s’immisce dans tous les aspects de la vie et est associée à une moindre qualité de vie globale.

 

Mal de dos que faire :

corriger votre position au bureau pour éviter le mal de dos

Personnalisez votre siège et votre bureau ergonomiques :

1) Soutenez la courbe naturelle de la colonne vertébrale. Les chaises de bureau doivent être dotées d’un soutien lombaire, une courbe naturelle vers l’avant au niveau du nombril. Vous pouvez également placer un oreiller ergonomique ou une serviette enroulée derrière votre dos pour obtenir cet effet.

2) La hauteur de votre siège de bureau doit être réglée d’une façon qui permet de garder les pieds à plat sur le sol et les genoux à un angle de 90-100 degrés. Vous pouvez également poser vos pieds sur un support, comme un repose pied si votre poste de travail est trop haut.

3) Régler les accoudoirs de votre siège ergonomique pour que vos bras soient soutenus sans surélever vos épaules. Cela vous encourage à maintenir vos épaules basses, ce que le haut de votre dos appréciera.

4) Mettez votre écran à une distance d’environ un bras et à hauteur des yeux ou légèrement en dessous. Cela vous permettra de vous asseoir en arrière, au lieu de vous pencher en avant et de forcer sur votre cou. Si vous vous retrouvez à plisser les yeux devant votre écran, réglez l’éclairage pour réduire la pression sur les yeux.

Optimisez vos appels téléphoniques :

Plusieurs personnes mettent leur téléphone entre la tête et les épaules pour avoir les mains libres pendant qu’elles parlent, ce qui engendre une douleur chronique au niveau du cou et des épaules.

Les alternatives suivantes peuvent vous aider à éviter ces douleurs :

1) Utilisez un casque ou le haut-parleur si votre conversation dure plus de 5 minutes ou si vous devez prendre des notes pendant l’appel.

2) Tenez le téléphone dans votre main et alternez entre votre droite et gauche tout au long de la conversation.

Levez-vous et bougez :

Les gens sont incités à bouger toutes les 20 minutes tout au long de la journée. Rester assis (ou même debout) dans la même position pendant une journée de travail de sept heures peut causer des dégâts sur votre corps.

  • Prenez de courtes pauses, une fois par heure pour aller aux toilettes, prendre un verre d’eau, passer à la photocopieuse ou simplement vous étirez. Rester assis pendant de longues périodes peut affaiblir les muscles du dos. S’étirer pendant seulement 60 secondes suffit à compenser ces effets négatifs de la position assise.
  • Les chercheurs suggèrent qu’au moins la moitié de vos heures de travail devraient être passées debout. Si vous disposez d’un bureau assis-debout, alternez entre la position assise et la position debout tout au long de la journée.
  • En renforçant les muscles du dos par des exercices tels que le yoga, les pilates ou les redressements assis, vous faites travailler votre ceinture abdominale et votre dos, ce qui améliore naturellement votre posture et réduit le mal de dos

Finalement nous pouvons aussi vous proposer une solution qui peut être un excellent remède à vos maux de dos ne serait-ce que l’un de nos produits ergonomiques qui pourra vous accompagner et réconforter tout au long de vos longues journées de travail.

 

 

N’hésitez pas à visiter notre boutique LABOUTIQUEDUDOS.COM