Flex Office et travail hybride 

Flex Office et travail hybride

L'aménagement de bureau en mode Flex Office revient en force depuis la fin de la crise COVID, la réouverture des bureaux et le retour au bureau des collaborateurs en télétravail. Les concepts novateurs de Flex Office et de travail hybride révolutionnent les aménagements de bureau.

Le Flex Office nécessite de repenser l’organisation et l'aménagement des espaces de travail. Les salariés n'ont pas de bureaux attitrés et personnels, s'installent dans le type d'environnement le plus adapté à leur mode de travail du moment (travail de bureau, téléphone, en réunion physique ou virtuelle individuelle ou par équipe, etc).

Le travail hybride où cohabitent les collaborateurs sédentaires, avec les collaborateurs « nomades » et ceux qui travaillent à distance ou en télétravail.

Ne plus avoir son bureau physiquement attitré devient un standard au profit d'un bureau personnel partagé dans le cloud qui permet de se connecter de n'importe où : chez vous, au bureau, en salle de réunion, au café, dans le train, à la campagne ou à l'étranger.

A ce titre, les équipements doivent suivre les modes de travail.

L'expertise de La Boutique du Dos répond avec rigueur à la fois - à la manière de repenser les espaces pour une meilleure convivialité ergonomique, - au choix des équipements pour plus de performances, à leur déploiement - à la bonne "formation" des futurs utilisateurs pour plus de performance individuelle et collective.


Contactez-nous



Pourquoi le Flex Office et le travail hybride nous obligent à plus de rigueur ergonomique :

L'aménagement de bureau en mode Flex Office revient en force depuis la fin de la crise COVID, la réouverture des bureaux et le retour au bureau des collaborateurs en télétravail.

Le concept de Flex Office signifie littéralement "travail flexible" repose notamment sur un nouveau principe d’organisation des espaces où les salariés n'ont pas de bureaux attitrés et personnels mais prennent le premier bureau disponible ou s'installe dans le type d'environnement le plus adapté à leur mode de travail du moment (travail de bureau, téléphone, en réunion physique ou virtuelle, etc).

Il faut aussi définir le concept de travail hybride Cette organisation du travail fait cohabiter des collaborateurs sédentaires, avec les collaborateurs « nomades » et ceux qui travaillent à distance ou en télétravail.

Ce mode de travail flexible existe depuis les années 90, mis en œuvre notamment par les grandes sociétés de conseil (Accenture…) puis dans les années 2010 par de grands groupes comme Renault, Sanofi, Axa liés notamment à l’extension des 35 heures, des RTT et une part importante toujours plus importante de travail nomade et internationale.

Le nombre de personnes présentes en même temps au bureau étant inférieur au nombre total de salariés rattachés, le bureau à la carte prend la place du bureau personnel et la surface des bureaux pourraient être réduites.
Le Flex office est donc aussi générateur d'économies financières. Si tous les salariés d'une société peuvent travailler en mode hybride, le nombre de m2 diminue de manière importante jusqu'à 30% de la surface. L'entreprise peut déménager dans des surfaces plus petites pour le même nombre de collaborateurs.

Ne plus avoir son bureau physiquement attitré devient un standard au profit d'un bureau personnel partagé dans le cloud qui permet de se connecter de n'importe où : chez vous, au bureau, en salle de réunion, au café, dans le train, à la campagne ou à l'étranger.

A ce titre, les équipements doivent suivre les modes de travail.

Le bureau devient à la fois le port d'attache, le lieu de rassemblement et de cohésion. L'image, le design qu'évoque le lieu des "nouveaux" bureaux sont d'autant plus importants qu'il permet de cultiver l'esprit d'entreprise, de resserrer le lien entre les salariés.

Les surfaces se réaménagent et donnent plus de place à la convivialité : salle de réunion, lieu d'échanges informels. Herman Miller a développé à ce titre un concept de "living office" ou comment vivre sa vie au bureau autrement. Il faut réhumaniser le bureau et donner aux télé travailleurs qu'il est plus agréable de travailler au bureau qu'à la maison.

L'aménagement de bureau nécessite ainsi de comprendre et mieux maitriser différentes dimensions de l'esprit d'entreprise notamment l'ambiance générale, le design, la convivialité, l'ergonomie, l'aménagement en fonction des environnements de travail souhaités : travail en groupe ou individuel, appel téléphonique, concentration sur des sujets ou des métiers exercés : relation clients, équipes IT, marketing, RH

En revanche, cette démultiplication des espaces de travail doit nous conduire à apporter plus de rigueur ergonomique aux différents outils et emplacements de travail.

L’équipement de base des bureaux "individuels" doivent prendre désormais en compte les contraintes de place, d'informatiques (câblages, alimentation) et d'aménagement rapide du poste en fonction des différentes morphologies des salariés.
Cette nouvelle génération de bureaux comprend généralement un pool de plusieurs bureaux réglables en hauteur électriquement permettant d'ajuster la hauteur ou de travailler assis debout, un siège de bureau "ergonomique" adaptable aux différentes morphologies des salariés, des bras support d'écran informatique pour faciliter l'aménagement rapide du poste, des séparations acoustiques cloisons acoustiques ainsi qu'un caisson de rangement.

Les environnements de travail incluent de plus en plus de lieux d’isolement et de confidentialité comme les cabines acoustiques individuelles ou par équipe pour les réunions. Chacun peut y téléphoner sans déranger les autres, s’isoler pour travailler de manière plus concentrée, échanger de manière confidentielle sans monopoliser de salle de réunion.

Pourtant les cadres passent près de 35% de leur temps en réunion. Aménager les salles de réunion avec les équipements adéquats est un must. Au-delà du design, l'ergonomie des sièges devient un devoir pour préserver la santé et les postures de travail des participants. Certaines aménagements disruptifs ont aussi pour objet de penser le format des salles de réunion en fonction de leur finalité : formation, créativité, formelle type board…

Les cafètes deviennent de plus en plus souvent espaces de convivialité et de réunions. On peut y lier l'utile à l'agréable. Table et sièges hauts pour travailler debout ou en hauteur. Ecran informatique grand format pour mieux partager les informations.

Le Flex Office c’est aussi penser home Office et donner aux collaborateurs des solutions pour s’équiper à domicile en fonction de ses contraintes personnelles : taille de logement, emplacement dédié au télétravail, affinités de couleur, de mobilier… tout en conservant les fondamentaux ergonomiques essentiels pour de bonnes postures de travail.

Les PC nomades ont un impact important sur les TMS, il faut penser support d'ordinateur portable, clavier et souris indépendants. Pourquoi pas des supports d'assises comme le "Back Joy" pour s'asseoir avec de bonnes postures n'importe où.